Antoine Chenuet photo optimiséeAntoine Chenuet naît à Angers dans une famille de musiciens. Son diplôme de chant couronne une formation musicale complète (cor, écriture, musicologie) accomplie notamment au Conservatoire de Paris.

Il est lauréat de la Fondation de Royaumont.

Depuis quelques saisons, Antoine Chenuet chante en soliste sur les scènes des théâtres de Metz, Dijon, Toulon et Montpellier.

Il a déjà tenu des rôles d’œuvres célèbres : Le Remendado de Carmen, Gastone de Traviata, Don Curzio et Basilio des Noces de Figaro, Docteur Cajus de Falstaff, Pedrillo de l’Enlèvement au Sérail et Hadji de Lakmé.

Offenbach est bien sûr à son répertoire avec le Brésilien et Frick dans La Vie Parisienne, les Valets des Contes d’Hoffmann, Piquillo de la Périchole, et Pâris de la Belle Hélène.

Il est particulièrement remarqué dans la musique du XXe siècle comme Harlekin du Kaiser von Atlantis, la voix de la forge de la Vida Breve et le Chevalier du Dialogue des Carmélites.

Enfin, il a déjà endossé quelques grands rôles dans leur intégralité tels que Roméo de Roméo et Juliette, Ferrando de Cosi fan tutte ou encore le Comte Almaviva du Barbier de Séville.

Antoine Chenuet est engagé régulièrement pour la Petite Messe Solennelle de Rossini et la Messa di Gloria de Puccini.

On a pu l’entendre aussi dans les Stabat Mater, Paukenmesse et Harmoniemesse de Haydn, le Lobgesang de Mendelssohn et les Requiem de Mozart et Saint-Saëns.

Il chante la musique contemporaine, Messiaen ou Stockhausen, en ensemble de solistes comme au Festival de Salzbourg. Enfin il se produit régulièrement en récital d’airs et de mélodies.

Compositeur à ses heures perdues, il a été récompensé lors du concours Eufonia 2017 pour une pièce d’ensemble vocal féminin. Au cours des dernières années il a également enseigné le chant aux choristes de l’Orchestre National des Pays de la Loire et du Choeur Vittoria d’Île-de-France.

Cette saison il sera Pang dans Turandot de Puccini à l’Opéra de Toulon et Le Remendado dans Carmen avec l’Orchestre National de Lille.

Il a chanté la Marseillaise à la Cathédrale d’Angers pour le centenaire de l’Armistice de la guerre 14-18.

Le site d’Antoine Chenuet

Antoine Chenuet