Remarquée pour la richesse de son timbre et ses qualités musicales, la soprano Sandra Liz-Cartagena est une des chanteuses les plus prometteuses de sa génération. Son parcours de musicienne associé à sa présence scénique intense lui permettent d’aborder avec essence les différents rôles du répertoire lyrique. « Le volume et la projection vocale sont impressionnants, la voix d’une étendue rare, les aigus et suraigus d’une facilité déconcertante, les graves sonores et les vocalises aisées. » (Classiquenews.com)

Cette dernière saison, on a pu l’entendre dans les rôles de Marguerite dans Faust (Gounod) au Théâtre Sébastopol de Lille, Violetta dans la Traviata (Verdi) au Festival International de Vonnas, ainsi que le rôle d’Hanna Glawari dans La veuve joyeuse (Lehár). Elle s’est également produite lors de plusieurs concerts dont la 9ème Symphonie de Beethoven à Paris, des extraits de Thaïs (Massenet) avec l’Orchestre National de Cuba au Théâtre de La Havane, ainsi que plusieurs récitals en duo avec le baryton Jean Philippe Lafont. Récement elle a interprété le rôle de Saffi dans Der Zigeunerbaron (J. Strauss) et « Gallia » de Gounod.

Pendant les saisons précédentes, Sandra Liz-Cartagena a fait ses débuts dans des rôles comme Vitellia dans la Clemenza di Tito (Mozart) sous la direction de Nicolau de Figuereido, Blanche dans Dialogues des Carmélites (Poulenc) et le rôle-titre d’Alcina (Händel) dans la production de la Cité de la Musique mise en scène par Emmanuelle Cordoliani. Elle a interprété les rôles de la Comtesse dans Le Nozze di Figaro (Mozart) et Donna Anna dans Don Giovanni (Mozart) lors du festival de Bougival sous la direction artistique de Teresa Berganza.

Elle fait ses débuts dans le rôle de Micaela dans Carmen (Bizet) au festival international « Lyrique en Marmandais » et interprète le rôle-titre de Mireille (Gounod) au théâtre de Merignac. Elle a incarné Marguerite dans la production de Faust (Gounod) du Festival des Arènes de Bayonne et le rôle-titre de La Traviata (Verdi) au Festival des Arènes de Béziers. En novembre 2008, elle a été invitée par Montserrat Caballé pour l’ouverture du concert «Las voces de Montserrat Caballé» à l’auditorium de Saragosse. Depuis le début de sa carrière, elle a eu l’occasion de se produire à plusieurs reprises au Teatro Colon de Bogotá.

Sandra Liz-Cartagena s’est produite en récital à L’Opéra de Montpellier, au Festival de Música Clàssica Santa Florentina (Espagne) et au Festival des Cathédrales de Picardie dans différentes œuvres dont les Bachianas Brasileiras de Villa-Lobos, les « siete canciones populares españolas » de De Falla, les airs de concert de Mozart ainsi que de programmes de lieder de Strauss, Mahler et Liszt. A Paris elle a participé à plusieurs programmes de musique sacrée dont le Te Deum de Bruckner et la Petite Messe Solennelle de Rossini. Elle a également été invitée à l’émission «Dans la cour des grands» de Gaëlle Le Gallic et aux «Leçons de musique» de Jean­François Zygel sur France 2.

Elle est lauréate de nombreux concours internationaux: premier prix à l’unanimité à Béziers, premier prix d’honneur au Léopold Bellan à Paris, prix spécial du jury au Concours international de Marmande, premier prix au Concurso lírico de la Orquesta Sinfónica de Colombia.

Issue d’une famille de musiciens, Sandra Liz-Cartagena a suivi depuis son plus jeune âge des études musicales complètes (Musique de chambre, Violoncelle, Guitare, Direction de chœur, Pédagogie musicale, Harmonie) au « Conservatorio del Tolima ». Avant de se consacrer à l’art lyrique, elle s’est produite dès son enfance dans différents groupes musicaux et dans un répertoire éclectique, remportant plusieurs concours de chant et d’interprétation au niveau national. Par la suite, elle continué sa formation vocale a l’Université Nationale et à l’Université Pédagogique de Colombie. Elle a remporté la «Bourse Alliance Française» ainsi que les bourses d’études des fondations Zygmunt Zaleski et Tarrazi. Diplomée du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et de L’École Normale de Musique Alfred Cortot à Paris, elle s’est perfectionnée en Allemagne et en Italie auprès d’Alda Borelli-Morgan et a reçu les conseils d’artistes comme Sylvia Sass, Leontina Vaduva et Viórica Cortez.

Parmi ses projets pour la prochaine saison, la prise de rôle de Sylva Varescu dans Csárdásfürstin de Kálmán ainsi que le Requiem de Verdi.

Sandra Liz-Cartagena

Sandra Liz-Cartagena

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *