floriancafiero

Né en 1986, Florian Cafiero débute le chant lyrique à l’âge de 13 ans auprès d’Hervé Caresmel (ENM La Rochelle/CNR de Bordeaux). Après une interruption pendant son cursus à l’Ecole Normale Supérieure puis à l’Ecole Polytechnique, il étudie le chant auprès du ténor Jean-Pierre Furlan, et à l’Académie Sir Georg Solti, où il suit notamment les enseignements d’Angela Gheorghiu et Richard Bonynge. Il se perfectionne par ailleurs auprès d’artistes comme José Cura, Vladimir Chernov, June Anderson ou Ruggero Raimondi.

Lauréat de concours comme le Concours des Amis du Grand-Théâtre de Bordeaux ou le Concours international des Châteaux du Médoc, il se voit décerner le titre de « Révélation Classique de l’année 2012 » par l’ADAMI. Il est en 2015 lauréat de la fondation « Jeunes Talents ».

Parmi ses prises de rôle, notons Ferrando dans Cosi fan tutte au Théâtre Royal de la Monnaie, Don José dans Carmen à l’Opéra d’Etat de Vladivostok, Wilhelm Meister dans Mignon de Thomas et Riccardo dans Un Ballo in Maschera à l’Opéra de Rennes, Spalanzani et les valets dans les Contes d’Hoffmann au Teatro Luciano Pavarotti de Modena, Gilbert dans la production du Palazzetto Bru-Zane de La Villa Médicis de Jules Mazellier à Rome, l’Attaché Militaire dans L’Aiglon d’Honegger et Ibert à l’opéra de Tours, Pinkerton dans Madama Butterfly au théâtre Silvain de Marseille ou encore Alfredo dans La Traviata à l’Espace Pierre Cardin.

Ses projets cette saison incluent Pâris dans la Belle Hélène au Grand Théâtre de Genéve, De Cossé dans Les Huguenots de Meyerbeer à l’Opéra de Nice, der Verliebte von Morgen dans Royal Palace de Kurt Weill et Tinca dans Il Tabarro à l’Opéra National de Montpellier.

Il se produit également en récitals, notamment aux Chorégies d’Orange, à l’Opéra National de Bordeaux, à l’Opéra National de Lorraine, au théâtre des Bouffes du Nord.

Florian Cafiero