photo-mickael-guedj-2016Après sa formation dans classe de chant d’Albert Lance et d’Iris Parel, Mickael Guedj obtient au CNR de Nice son premier prix de chant lyrique. Il est reçu au centre d’art lyrique de méditerranée dirigé par E Vidal et A. Cognet. Il intègre le CNIPAL, puis le centre d’art lyrique d’Auvergne. En parallèle il participe à de nombreuses Master Class, T.Berganza, I.Cotrubas, R.Raimondi et Jeff Cohen.

Il aborde la scène en tant que soliste dans de nombreuses productions à l’opéra et dans divers festivals: Gustave dans Le pays du sourire, Destillac dans La Veuve Joyeuse de Lehár, Ourrias dans Mireille de Gounod, Escamillo dans Carmen de Bizet, Frédéric dans Lakmé de Delibes, Séthos dans Thamos roi d’Egypte de Mozart, Marcello dans La Bohême de Puccini, Ramirez dans La belle de Cadix de F. Lopez.

Dans le répertoire d’art sacré, il interprète Judas dans Marie Magdeleine de J.Massenet, la cantate 131 de JS.Bach et l’Oratorio de Noël de C. Saint Saëns, le Requiem et Vêpres Solennelles de Mozart, le Stabat Mater de Haydn, la Messe en ré et le Te Deum de A. Dvorak, La Messa di gloria de Puccini.

Les orchestres d’Auvergne et de Picardie l’engagent pour participer aux festivals de la Chaise-Dieu, d’Amiens, de Compiègne, d’Hirson, aux flâneries de Reims et au festival de mélodies de Gordes en compagnie de June Anderson.

Il est lauréat de nombreux prix, aux concours internationaux de Clermont-Ferrand, Marmande, concours «Vive voix » à Vivonne, aux concours de Béziers de Gordes et du Médoc.

L’opéra de Clermont-Ferrand l’engage dans deux productions : Guglielmo dans Cosi fan tutte de Mozart , Slook dans la Cambiale di Matrimonio de Rossini. Il est engagé également par l’opéra national du Rhin pour le rôle de Thamar dans Ali baba ou les quarante voleurs de Cherubini. Il a été Ramiro à Deauville dans L’Heure Espagnole de Ravel. Le Festival de Corté lui permet d’aborder le rôle-titre de Figaro dans Le Barbier de Séville de Rossini, repris à l’opéra d’Asti en Italie au mois de mai. Il a interprété au grand auditorium de Montreux, les parties baryton solo dans Carmina Burana de C.Orff.

Cet été à Toulouse, il reprend le rôle d’Escamillo dans Carmen. A Amsterdam Le Service Sacré du samedi matin de Darius Milhaud. Au festival de Gattières, en juillet il était Gasparo dans Rita ou un mari battu et Max dans Betly, deux opéras de G.Donizetti.
Il interprète Costillarès dans Le Prince de Madrid au festival d’opérette d’Aix les Bains (juillet 2015).

Il participe au concert des lauréats du concours d’Opéra de Béziers et au Festival de Pézenas en octobre 2015. Il a assuré les parties baryton solo dans le Réquiem de Fauré à Beaulieu en compagnie des Choeurs Tourrettissimo.
Il reprendra le rôle de Costillarès dans Le Prince de Madrid à Dole, puis à Lyon (CALA) en décembre 2015 et mars 2017.

L’opéra de Nice l’engage pour interpréter les rôles du Russian Father et Priest dans La Mort à Venise de Britten en janvier 2016.
Il a repris, à l’opéra de Nice, le Requiem de Mozart en février 2016, oeuvre qu’il donna également avec l’orchestre Giocoso et le Choeur Régional Paca en mars 2016 à Aix et à Rousset. L’orchestre Philarmonique de Lausanne et le Choeur d’Oratorio de Montreux font appel à lui pour la Messa di Gloria de Puccini.

Opus opéra l’engage pour une série de représentations dans le rôle-titre de Figaro dans Le Barbier de Séville de Rossini en juillet 2016.
Il a été Marcello dans La Bohême de Puccini au Festival de Pézenas en octobre 2016.
Le rôle de Napoléon, interprété en 2014, au théâtre antique d’Orange, sera repris en 2017 et en tournée.

Il sera le Comte di Ceprano dans Rigoletto de Verdi, une production de l’Opéra de Nice en mai 2017.

Mickael Guedj

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *