photo Mickael Guedj 02-2018 optimiséeAprès sa formation dans la classe de chant d’Albert Lance et D’Iris Parel, Mickael Guedj obtient au CRR de Nice (Centre à Rayonnement Régional) son 1er prix de chant lyrique. Il est reçu au centre d’art lyrique de méditerranée dirigé par E.Vidal. Il intègre le CNIPAL (Centre national d’insertion professionnelle des artistes lyriques) en 2011-2012, puis le centre d’art lyrique d’Auvergne.En parallèle il participe à de nombreuses Master Class : T.Berganza, I.Cotrubas, R.Raimondi et Jeff Cohen.

Il aborde la scène en tant que soliste dans de nombreuses productions à l’opéra et dans divers festivals : Gustave «Le pays du sourire», Destillac , «La Veuve Joyeuse» Lehár, Ourrias «Mireille» de Gounod, Escamillo «Carmen» de Bizet, Frédéric «Lakmé»  Delibes, Séthos «Thamos roi d’Egypte» Mozart, Marcello «La Bohême» de Puccini, Ramirez «La Belle de Cadix» de F.Lopez.

Dans le répertoire d’art sacré, il interprète Judas «Marie-Magdeleine» J.Massenet, «L’oratorio de Noël» de C.Saint Saëns, le «Requiem» et «Vêpres solennelles» de Mozart, le «Stabat Mater» de Haydn, la «Messe en ré» et le «Te Deum» de A. Dvorak, «La Messa di Gloria» de Puccini.

Les orchestres d’Auvergne et de Picardie l’engagent pour participer aux festivals de la Chaise-Dieu, d’Amiens, de Compiègne, d’Hirson, aux flâneries de Reims et au festival de mélodies de Gordes en compagnie de June Anderson.

Il est lauréat de nombreux prix, aux concours internationaux, Clermont Ferrand, Marmande, «Vive voix» à Vivonne, aux concours de Béziers et du Médoc et au concours de mélodies de Gordes.

L’opéra de Clermont Ferrand l’engage dans deux productions : Guglielmo, «Cosi fan tutte» de Mozart, Slook «La Cambiale di matrimonio» de Rossini.

Il est engagé également par l’Opéra National du Rhin, Thamar « Ali baba ou les quarante voleurs» Cherubini.

Il a été Ramiro, «L’heure espagnole» Ravel au festival de Deauville.

Le Festival de Corté lui permet d’aborder le rôle-titre de Figaro, «Le Barbier de Séville» de Rossini, repris à l’opéra d’Asti , Italie en mai 2015, puis en juillet 2016 et en français, à Opus Opéra, Gattières.

Il interprète les parties baryton dans «Carmina Burana» de C.Orff , puis la «Messa di Gloria» de Puccini à Montreux en 2015 et 2016

A Toulouse, il reprend le rôle d’Escamillo dans «Carmen». A Amsterdam «Le Service Sacré du samedi matin» de Darius Milhaud. L’été 2015 au festival de Gattières, il était Gasparo dans «Rita ou un mari battu» et Max dans «Betly», deux opéras de G.Donizetti

Il interprète Costillarès dans «Le Prince de Madrid»  festival d’opérette d’Aix les bains, puis à Dôle et en 2017 à Lyon Cie Cala.

L’opéra de Nice l’engage en 2015, rôles du Russian father et de Priest « La mort à Venise» de Britten et en 2017 dans «Rigoletto» de Verdi. Il a été Gasparo dans  «Rita» de Donizetti au dernier festival des Nuits Lyriques de Gigondas.

Il a été Escamillo dans «Carmen» de Bizet au concours international des Jeunes Chefs d’Orchestre de Besançon le 12 septembre 2017.

En mars 2018, il sera le comte Pâris dans «Roméo et Juliette» de Gounod à l’opéra de Nice .

Mickael Guedj

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *